Les classes sans notation chiffrée
Après trois années d'expérientation sur les classes sans notation chiffrée, l'équipe éducative du collège a décidé la généralisation du dispositif à l'ensemble du collège.
Le saviez vous ? Le verbe "noter" vient du latin "nota", qui désigne lmarque qu’on imprimait avec un fer chaud aux esclaves fugitifs.
C’est quoi une classe sans note ? C'est une classe ou les devoirs et les évaluations réalisées ne donneront pas lieu à une note chiffrée mais à une évaluation d’un panel de compétences. L’évaluation repose sur des critères communs à l’ensemble des disciplines et vise à favoriser l’autonomie des élèves tout en valorisant les progrès accomplis.
Cadre institutionnel : La réforme du collège a introduit l'évaluation par compétence au brevet et dans toutes les matières.
Elle s'appuie sur un contrôle continue indispensable à l'obtention du DNB mesurant le degrés d’acquisition des 8 composantes du socle commun par une évaluation sur 4 niveaux de maitrise des différentes compétences des élèves.
Les objectifs de ce dispositif sont multiples et peuvent être syntétisés en 8 points,
Objectif 2

Dédramatiser l'erreur qui  est un moteur essentiel pour progresser.
Objectif 3

Supprimer l'angoisse et l'auto stigmatisation des élèves.
Objectif 4

Responsabiliser les élèves. Renforcer l'appropriation et l'analyse des résultats.
Objectif 1

S'adapter au rytme de tous les élèves pour que chacun puisse progresser.
Objectif 6

Développer l'auto-évaluation l'esprit critique et l’autonomie des élèves
Objectif 7

Développer la confiance en soi qui est vecteur de réussite scolaire.
Objectif 8

Faciliter le décloisonnement des disciplines par l'évaluation. 
Objectif 5

Faire de la réussite le moteur de la motivation 
(et non l’inverse !)
Passer sur les "i" pour avoir des exemples et des explications complémentaires
Mise en oeuvre concrète au collège Politzer
Le logiciel sacoche recense les résultats des élèves et permet un suivi précis de l'évolution des compétences. Chaque famille possède un compte pour y accéder.
Deux méthodes pour évaluer les compétences
Méthode 1 : Utilisation d'un code couleur pour matérialiser les "réussites" des élèves. Il faudra plusieurs réussites consécutives sur une même compétence pour la considérer acquise dans la durée.
Le suivi des élèves au quotidien : Dans nos classes sans notation chiffrée, pour le cycle 3, le suivi des élèves se fait via un livret de compétences établi discipline par discipline et possédant un corpus commun basé sur le socle. A chaque évaluation, les élèves reportent leurs résultats dans le livret. L’évaluation des compétences communes se fait via des objectifs transdisciplinaires définis en équipe le tout sur un laps de temps déterminé. Au cycle 4, les grilles sont dans les classeurs et cahiers des élèves.

→ Objectif atteint. L'élève obtient une réussite.              
→ Objectif atteint malgré des erreurs ou avec de l'aide,
l'élève obtient une réussite partielle
→ L'élève n'a pas atteint l'objectif mais  commence à 
avoir des notions

→ L'élève est passé à coté de l'objectif.
Méthode 2 : Utilisation de lettres pour matérialiser le niveau d'acquisition d'une compétence.
Elles peuvent être utilisées directement sur une évaluation ponctuelle ou pour synthétiser une multiplication de réussite.
Les bulletins : A la fin de chaque trimestre, nous éditons un bulletin. Il comporte une appréciation par disciple et par objectif développé au cours du trimestre.
A
→ L'élève a validé la compétence (Acquis)                         
AR → L'élève a validé la compétence mais celle-ci doit être
consolidée (Acquis à renforcer)
EA → L'élève ne maîtrise pas suffisamment la compétence
pour pouvoir la valider. Il reste du travail à accomplir.
(En acquisition)
NA → Le niveau n'est pas suffisant (Non acquis)
Des tuteurs pour les 6èmes : Chaque élève de 6ème se voit attribué un professeur tuteur qui est chargé de l'accompagner dans le dispositif.
Le DNB : Le diplôme national du brevet est noté. Afin d'y préparer les élèves, nous organiserons  des 2 DNB blancs notés eux aussi.